Éloge de la ville de Moukden

Hongli [Qianlong Emperor]/Joseph Amiot (transl.)/Joseph De Guignes (ed.): Éloge de la Ville de Moukden et de ses environs; poème composé par Kien-long, Empereur de la Chine & de la Tartarie, actuellement régnant. Accompagné de Notes curieuses sur la Géographie, sur l’Histoire naturelle de la Tartarie Orientale, & sur les anciens usages des Chinois; composées par les Editeurs Chinois & Tartares. On y a joint une Pièce de Vers sur le Thé, composé par le même Empereur. Traduit en François par le P. Amiot, Missionnaire à Péking; Et publié par M. Deguignes (Paris: N. M. Tilliard, 1770).

After visiting the Manchu homeland (1743) the Qianlong Emperor (r. 1736-1796) wrote an ode in praise of the city of Mukden. This „Ode to Mukden“ (Shengjing fu / Mukden-i fujurun bithe) followed the Chinese tradition of the „Capital Odes“.
See Mark C. Elliott, „The Limits of Tartary: Manchuria in Imperial and National Geographies“ Journal of Asian Studies 59 (2000), pp. 603-646 especially p. 615.

Denis Diderot (1713-1784), editor of the Encyclopédie, commented on this edition of the Éloge. See „Sur l’éloge de la ville de Moukden et de ses environs. Poëme composé par Kien-long Empereur de la Chine et de la Tartarie. Ouvrage traduit du chinois en français par le P. Amyot, Jésuite, astrologue et missionnaire a Pékin, et publié par M. de Guignes, de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Un vol. in-8°. 1770. In: Œuvres complètes de Diderot. Revues sur les éditions originales comprenant ce qui a été publié a diverses époques et les manuscriptes inédits conservés à la Bibliothèque de l’Ermitage. Notices, notes, table analytique. Étude sur Diderot et le mouvement philosophique au XVIIIe siècle. Par J. Assézat. Vol. 6 (Paris: Garnier, 1875), 397-401.

Comments are closed. If you notice mistakes or want to add a resource, please contact us.

Tags